Bien débuter avec les pédales automatiques

 

Avant de commencer le triathlon, j’avais de nombreuses craintes, comme celle de rouler sur un vélo de route (position particulière), mais surtout de rouler avec des pédales automatiques. Liée à mon vélo, j’avais peur de ne pas pouvoir déchausser assez rapidement lors de mes arrêts, et de chuter…

 

Rien ne nous oblige à rouler avec des pédales autos, mais si 99% des triathlètes en portent ce n’est pas uniquement pour le style.

 

Quels sont les avantages ?

 

La chaussure étant fixée sur la pédale, il n’y a pas de perte d’énergie lors du pédalage. Un pied peut pousser la pédale vers l’avant pendant que l’autre peut tirer vers l’arrière (sans que le pied se décolle de la pédale) le rendement est considérablement amélioré, et la puissance aussi.

 

Les matériaux utilisés permettent de gagner du poids par rapport à des pédales + chaussures.

 

Comment ça se présente ?

 

Les pédales et les cales sont vendues ensemble. Pour ma part, j’ai attendu 2 ans avant de changer mes cales, alors qu’il faut les remplacer tous les ans (voire 2 fois par an si on marche beaucoup avec).

 

Premièrement, quand vous achetez vos pédales/cales, n’hésitez pas à demander à votre vélociste qu’il règle vos cales sur vos chaussures, mais également le système de fixation pour vous permettre de chausser, mais surtout de déchausser facilement. Vous pourrez également l’ajuster vous-même par la suite lorsque vous serez habitué, il s’agit d’un petit ressort qui gère la dureté de l’enclenchement.

 

Une fois les réglages terminés, il est temps de passer à l’action : il faut vous familiariser avec le système de clipsage/déclipsage.

 

Pour enclencher votre chaussure, enfilez l’avant de votre pied dans la cale puis appuyer avec le talon pour « verrouiller » la chaussure… vous entendrez un « clac » quand la pédale est bien calée.

 

Pour déclipser votre pied de la pédale, faites un mouvement du talon vers l’extérieur.

 

Je vous conseille de le faire dans un premier temps, à l’arrêt en répétant le mouvement plusieurs fois de chaque côté pour bien comprendre le système « à l’arrêt »et être à l’aise avant d’attaquer la route.

 

Une fois que vous êtes plus familière avec cette technique, commencez par rouler sur des routes avec peu de circulation et plates en répétant le mouvement.

 

Derniers conseils :

 

Lorsque vous arrivez à un feu ou à un stop, anticipez le déclipsage de la pédale de manière à ne pas paniquer.

 

Lorsqu’il y a une difficulté, de la circulation ou quelque chose que je ne pense pas maitriser, je déclipse toujours un pied pour être sûre de ne pas être prise au dépourvu.

 

Et n’oubliez pas que le pied que vous déclipsez, c’est celui que vous posez au sol.

 

La question qui tue pour terminer… suis-je déjà tombée avec (à cause) des pédales auto ? oui et à l’arrêt…, je ne vais pas vous mentir.

 

Merci pour ton compliment Emmanuelle. Moi aussi, j’y suis passée quasi tout de suite, pour ne pas « prendre de mauvaises habitudes ». Quand on y a gouté, repasser aux pédales classiques, c’est bizarre effectivement…

 

En ce qui concerne le premier paragraphe, et si tu me permets, il faut juste dire que les cales et les pédales automatiques améliorent effectivement le rendement. Seulement pour tirer et pousser, il faut que le pédalage soit « rond » (phase de poussée d’un pied en corrélation avec la phase de traction de l’autre) et ça c’est très difficile. Par exemple, j’essaye sur la courte distance de le faire mais je dois me concentrer, ce n’est pas naturel. Pour le changement des cales et si tu dois marcher beaucoup, je te conseille d’acheter des protège-cale Look qui sont au top.

 

Merci pour tes précisions FG, effectivement, il faut tourner rond (et pour ma part, ce n’est pas encore acquis… mais j’y travaille). Je ne connais pas ce système de protège-cale, je vais regarder ça.

 

Bravo pour ce super article et merci pour toutes ces précisions ! J’ai les pédales automatiques depuis quasi le début, je m’y suis bien faite …. J’anticipe beaucoup aussi, mais j’ai quand même chuté… la dernière fois, il n’y a pas si longtemps !  …. presque à l’arrêt aussi …. Bon mais en même temps ça fait partie du truc… tant qu’on ne se fait pas mal ! bonne route sur ton vélo. 

 

J’ai acquis mon premier vélo de route avec pédales auto. J’ai déjà fait 3 sorties mais il n’y a rien à dire, je panique à l’idée de ne pas réussir à clipser mon second pied lorsque je redémarre. 

 

Résultat : je suis déjà tombée deux fois à l’arrêt et je n’ai plus vraiment envie de remonter sur le vélo… Un conseil pour me familiariser ? J’ai essayé sur un parking de m’habituer au mécanisme, mais dès que je me retrouve sur route en situation de stress c’est fichu, mon second pied ne veut pas se clipser. Je ne suis pas loin de l’abandon

 

Désolée pour la réponse tardive… j’avais un peu mis de côté mon blog. J’espère que tu n’as pas abandonné… si tu n’arrives pas à clipser ce n’est pas si grave, tu peux quand même pédaler. L’essentiel c’est de pouvoir déclipser à temps pour ne pas tomber. Justement quand j’ai peur, je ne clipse pas mes pieds pour pouvoir être plus à l’aise.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Sommaire

ARTICLES RÉCENTS

Gentlemans-Shop est un magazine en ligne destiné aux hommes, qui traite du style de vie, de la mode et du sports.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.