Comment se sortir d’une dépendance affective?

Vous avez constamment besoin de l’affection des autres ? Si vous ressentez de la dépendance affective, il est important de comprendre que ce trouble psychologique est maîtrisable avec le temps. Elle est le résultat de divers facteurs comme les expériences traumatiques passées, les troubles anxieux, une absence d’affection, un manque d’amour parental, une peur, une relation destructrice, un problème d’estime de soi ou un choc émotionnel.

 

L’amour à 2, c’est mieux 

 

L’amour peut être une expérience merveilleuse et enrichissante, surtout partagée avec une seule personne. Une relation romantique exclusive avec une seule personne permet de se connecter plus profondément et de construire une relation fondée sur la confiance, la compréhension et la communication. Il n’existe pas de recette magique pour faire perdurer une relation amoureuse. Celle-ci nécessite un engagement mutuel et une volonté de collaborer pour construire une relation forte et durable. Chaque couple est unique et chaque relation diffère de son côté affectif.  Certaines habitudes et comportements contribuent à renforcer une relation amoureuse comme la communication honnête et ouverte, la confiance mutuelle, le respect, la compréhension, le soutien émotionnel, la patience et la tolérance. Il est important de consacrer du temps à la construction de sa relation et de s’impliquer. Il faut se rappeler que les relations amoureuses sont soumises à des défis et à des changements imprévus, tels que des conflits, des transitions de vie ou des problèmes de santé. 

 

Une rupture amoureuse est toujours douloureuse 

Dans la plupart des cas, une rupture amoureuse est une expérience très douloureuse. La distance affective n’est pas toujours agréable. Elle est souvent due à la perte de la relation elle-même, mais également à la perte de la connexion émotionnelle et à l’incertitude quant à l’avenir. La douleur associée à une rupture varie en intensité et en fonction de nombreux facteurs comme la durée de la relation du couple, la qualité de la connexion émotionnelle, la façon dont la rupture s’est déroulée et les raisons de la rupture. Certaines personnes se remettent plus rapidement de la rupture que d’autres. Pourtant, cela dépend aussi de la manière dont elles gèrent leur douleur et leur processus de guérison. Il est important de se rappeler que la douleur de la rupture est normale et que vous devez prendre soin de soi pendant cette période pour combler le manque. Cela inclut de :

  • chercher du soutien auprès de la famille et des amis ;
  • prendre de temps de s’occuper de son bien-être émotionnel ;
  • s’engager dans des activités qui apportent de la joie et de la satisfaction ;
  • chercher l’aide d’un professionnel de la santé mentale si nécessaire.

C’est quoi une dépendance affective 

 

La dépendance affective est une condition psychologique où une personne développe un besoin excessif d’être aimée, soutenue ou validée par les autres. Les personnes qui souffrent de dépendance affective sont préoccupées par leur relation avec les autres, quitte à délaisser leur propre personne. Elles rencontrent des difficultés à se sentir bien ou à fonctionner sans la présence, l’approbation ou le jugement positif d’une autre personne. Elles ressentent un vide affectif et sont totalement dépendantes de leurs proches. Ces facteurs externes conditionnent leur affection et leur estime de soi. La dépendance affective peut avoir de nombreux impacts négatifs sur la vie quotidienne et les relations. La personne dépendante affectivement s’apprécie douloureusement à sa juste valeur. Elle est incapable de vivre par et pour elle-même et manque de confiance en elle. Elle ressent beaucoup de choses en elle :

  • une nécessité d’amour et une peur de l’abandon ;
  • un besoin de valorisation constante ;
  • une faible estime de soi, un mal-être ;
  • du stress et de la dépression ;
  • des insatisfactions permanentes ;
  • des attentes irréalistes envers son entourage ;
  • des difficultés à recevoir des critiques négatives et à communiquer ses sentiments.

Les causes de la dépendance affective 

 

Les causes de la dépendance affective sont complexes et varient d’une personne à l’autre. 

 

Les expériences de vie antérieure 

Les personnes qui ont vécu des événements traumatisants tels que des abus, des négligences, des rejets, des blessures affectives ou des pertes sont plus susceptibles de la développer. 

 

Les troubles de l’attachement 

Les personnes exposées à des problèmes durant leur enfance, celles qui sont hyperémotives, timides, introverties et qui manquent de confiance en elles sont sujets à la dépendance.

 

Les troubles de l’humeur et de l’anxiété 

Les troubles affectent la capacité à réguler les émotions et à former des relations saines, tandis que l’anxiété rend plus difficile la confiance en soi.

 

Les croyances limitantes

Les personnes qui ont des croyances limitantes sur elles-mêmes, telles que le manque d’estime de soi ou le sentiment d’être indigne d’amour, sont plus sensibles à la dépendance affective.

 

Reconnaître sa dépendance affective 

 

Ci-après quelques symptômes de la dépendance affective :

  • un besoin excessif de soutien, de validation, d’attention, d’affection, d’être encouragé et reconnu ;
  • la peur de l’abandon, de la séparation ou de la solitude ;
  • la jalousie excessive, le manque d’estime de soi et l’insatisfaction chronique ;
  • une préoccupation excessive par les autres et une négligence de soi-même ;
  • les comportements compulsifs et l’anxiété (abus d’alcool, de tabac, de drogues ou l’addiction aux jeux vidéo) ;
  • un besoin de remplir le vide ;
  • des difficultés à prendre des décisions sans l’approbation ou la validation des autres.

Sans être prise en charge, la personne atteinte est menée à la dépression et nourrit un sentiment d’abandon.

 

Peut-on être dépendant affectif en dehors du couple ? 

 

Effectivement, il est possible d’être un dépendant affectif en dehors d’une relation amoureuse ou de couple. La dépendance affective est un besoin compulsif de recevoir de l’affection et de l’approbation de la part des autres pour se sentir aimé et valorisé. Cette dépendance se manifeste dans différentes relations, qu’elles soient amicales, familiales, professionnelles ou sociales. Une personne ayant une dépendance affective envers ses amis cherche constamment leur approbation et est très sensible à leurs réactions. Elle est incapable de prendre des décisions sans l’avis de ses amis ou a de la difficulté à rester seule. De même, une personne dépendante affectivement envers ses parents cherche toujours leur aval et a besoin de leur soutien, même à l’âge adulte. Les personnes souffrant de dépendance affective peinent à supporter la solitude et sont anxieuses à l’idée d’être rejetées ou abandonnées. Elles sont enclines à accepter des comportements négatifs ou abusifs de la part d’autres personnes.

 

La dépendance affective est-elle la même chez l’homme et la femme ?

 

La dépendance affective touche les hommes et les femmes de la même manière, bien que les expériences individuelles varient en fonction de leur personnalité, de leur histoire de vie et de leur contexte social. Cependant, certaines études suggèrent que les femmes sont plus susceptibles de présenter des symptômes de dépendance affective que les hommes. Cela est dû à des différences culturelles et de genre. Les femmes sont souvent encouragées à se montrer plus émotionnelles et à chercher davantage d’interaction émotionnelle que les hommes. De plus, les femmes sont plus susceptibles à rester dans des relations malsaines ou abusives en raison de facteurs tels que la peur de la solitude, les contraintes économiques et la pression sociale. Il est important de noter que la dépendance affective peut avoir des conséquences négatives pour la santé mentale et les relations interpersonnelles, quel que soit le sexe de la personne concernée. 

 

Lutter et sortir de la dépendance affective 

 

La dépendance affective est difficile à surmonter, mais c’est possible avec de la patience et de la persévérance. Comment vaincre cette insécurité affective ?

 

Prendre conscience de sa dépendance affective 

La première étape est de reconnaître que l’on en est atteint. Il est important d’en comprendre les symptômes, de les reconnaître en soi et de prendre conscience des figures de comportement qui entretiennent cette dépendance.

 

Développer une estime de soi positive 

La dépendance affective est le résultat d’une faible estime de soi. Il est bénéfique de travailler sur sa propre estime de soi, en se fixant des objectifs réalistes, en se concentrant sur ses qualités et en apprenant à s’aimer soi-même.

 

Apprendre à être autonome 

Il est primordial de se détacher de la dépendance aux autres en apprenant à être autonome. Cela implique de prendre des décisions sans l’avis des autres, de s’occuper de ses propres besoins et de ses propres désirs, et de développer des intérêts personnels.

 

Établir des limites saines 

Il est fondamental de définir des limites saines dans ses relations interpersonnelles. Cela suppose de dire non, de ne pas accepter les comportements qui ne conviennent pas, et de respecter les limites d’autres.

 

Demander de l’aide professionnelle si nécessaire

Demander de l’aide professionnelle est utile si l’on a des difficultés à s’en sortir. Les thérapies comportementales et cognitives vous aideront. Guérir de la dépendance affective est un processus personnel. Cela implique de travailler sur soi, de se concentrer sur son propre bien-être émotionnel et de cultiver des relations interpersonnelles saines et équilibrées. Faire du sport, de la danse ou de la méditation aidera un dépendant à regagner confiance en lui.

 

Existe-t-il un test pour révéler la dépendance affective ? 

 

Il existe plusieurs tests qui aident à révéler la dépendance affective, mais il est important de noter qu’aucun test ne fournit un diagnostic précis à 100 %. Les tests indiquent simplement si une personne présente certains symptômes ou comportements qui sont associés à la dépendance affective. Voici quelques exemples de tests de dépendance affective qui sont utiles :

 

Le test de dépendance affective d’Andersen 

Il évalue différents symptômes associés à la dépendance affective tels que la recherche d’approbation, la peur de l’abandon, le besoin de contrôle, la jalousie, etc.

 

Le test de dépendance affective de Brennan 

Il estime les attitudes et les comportements associés à la dépendance affective. Il explore des domaines comme la recherche de relations fusionnelles, la peur de la solitude, le besoin de se sentir aimé, etc.

 

Le test de dépendance affective de Lemerise et Levitt 

Il évalue les attitudes et les comportements, et parcourt des domaines comme les relations fusionnelles, la peur de l’abandon, le besoin de se sentir aimé, etc.

Ces tests ne sont pas des outils de diagnostic formels, mais un simple moyen de prendre conscience de ses propres comportements et attitudes.

 

Consulter un professionnel de santé en cas de dépendance affective est-il utile ?

 

La détresse affective causée par la dépendance émotionnelle affecte la capacité de la personne à vivre normalement dans sa vie quotidienne. Consulter un professionnel de santé, comme un psychologue, un médecin traitant ou un psychiatre, s’avère très utile pour aider à traiter le sentiment de dépendance. Un professionnel de la santé formé et expérimenté aide à identifier les causes profondes de la dépendance affective et aide à développer des compétences pour faire face aux émotions. Le thérapeute travaille avec la personne pour comprendre comment ses expériences passées, ses comportements et ses schémas de pensée ont contribué à cette souffrance affective.

Le traitement pour guérir inclut des approches telles que la thérapie cognitivo-comportementale. Elle aide à changer la pensée et le comportement, et à avoir une autonomie affective. Il y a aussi la thérapie interpersonnelle qui encourage à améliorer les relations et la communication avec les autres.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Sommaire

ARTICLES RÉCENTS

Gentlemans-Shop est un magazine en ligne destiné aux hommes, qui traite du style de vie, de la mode et du sports.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.